Tuesday, 04 July 2017 21:30

Plaidoyer pour les enfants autodidactes n’ayant pas passé le concours 2017

Au niveau de la FENADEB nous apprécions globalement la façon dont le concours s’est déroulé mais nous sommes préoccupés par cette situation des autodidactes à qui on a refusé le droit de passer le concours alors qu’ils étaient psychologiquement préparés depuis des mois. C’est une injustice à leur égard et c’est une grande erreur de la part des autorités scolaires qui n’ont pas au moins laissé les enfants passer l’examen et continuer à étudier leur question. L’autre constat est que certains centres de passation du concours ont permis que les autodidactes passent le concours tandis que d’autres ont catégoriquement refusé. Ici nous rappelons que l’année passée, l’école fondamentale a éjecté 40% des jeunes lauréats de l’école fondamentale  par faute de place. Donc, plus de 80000 jeunes ont été éjectés par le système de l’école fondamentale. Oui nous savons que tout changement de système scolaire implique des victimes mais le Gouvernement burundais a cette responsabilité de tout faire pour que le nombre des victimes du système de l’école fondamentale soit minime. Aujourd’hui nous comptons plus de 88000 victimes, un effectif non négligeable. La FENADEB demande à la première vice-présidence de se saisir d’office et de prendre cette question si sensible en main. Nous recommandons également la mise sur pied d’une commission technique qui étudiera en profondeur cette question des enfants autodidactes et surtout que notre nouveau système scolaire rejettera chaque année au moins 40% des lauréats de l’école fondamentale. 
Read 46 times