Thursday, 03 August 2017 15:06

L'assemblée générale des associations membres de la FENADEB

En date du 21 Juillet 2017, s’est tenue dans les enceintes de l’hôtel Le Chandelier, une assemblée générale des associations membres de la FENADEB. L’assemblée a commencé par l’accueil et l’installation des participants qui s’est suivi par une pause-café jusqu’à 9h45. On a par la suite procédé à la vérification du quorum qui a été atteint. Le modérateur a par la suite présenté les activités prévues pour la journée et a par après passé la parole au Président de la FENADEB pour l’ouverture solennelle de l’assemblée générale. Dans son mot d’ouverture, le Président de la FENADEB a souhaité la bienvenue à tous les participants et les a remercié de leur présence qui par ailleurs augure la grande importance qu’ils attachent à la FENADEB. Il a ensuite parlé de l’importance et la pertinence de la tenue de l’assemblée générale avant de leur présenter les points à l’ordre du jour qui sont entre autres : la présentation et approbation des nouvelles demandes d’adhésion, la présentation des grandes réalisations de l’année écoulée et le premier semestre 2017, la présentation du cadre logique du plan stratégique de la FENADEB, l’information sur la nouvelle loi No 1/02 du 27 Janvier 2017 portant organisation des ASBLs au Burundi, la proposition d’amendement des statuts de la FENADEB, ainsi qu’une lettre de délégation des pouvoirs du Coordinateur National de la FENADEB. Il a par après informé les participants de la méthodologie de la FENADEB qui met en place un plan de travail qui embrasse tous les objectifs que la FENADEB s’est assignée. Il a ensuite défini la politique de la FENADEB en matière de la protection de l’enfant, la participation des enfants et le renforcement de leurs capacités, la proposition d’une charte commune des ASBLs en ce qui est de la protection du droit de l’enfant à la participation, ainsi que de définir les stratégies innovantes de l’autofinancement de la FENADEB. Avant de clore ses propos d’ouverture avec des souhaits de participation active et de rentabilisation de la journée, il a remercié les partenaires techniques et financiers de la FENADEB, ainsi que les différents ministères du gouvernement burundais, pour leur accompagnement et franche collaboration. Il s’en est suivi le développement des points à l’ordre du jour comme suit :   1.Présentation des réalisations de la FENADEB, par le Secrétaire Général de la FENADEB. Sous ce point, le Secrétaire Général a développé certaines des grandes réalisations de la FENADEB depuis la mise en place du nouveau comité exécutif en Février 2017. Ces réalisations sont entre autres : La mise en place du nouveau comité exécutif, l’équipement du bureau de la FENADEB, l’élaboration du rapport alternatif sur la mise en œuvre de la CIDE édition 2016, les élections de mise en place du FONEB, les différentes réunions du comité exécutif, les actions de plaidoyer menées par la FENADEB, la mise en place du département « Monitoring et Lutte contre la Traite des Enfants », le projet de mise en place et formation des points focaux provinciaux de la FENADEB, des actions de visibilité, les partenariats, les rapports périodiques, le bulletin trimestriel, etc. 2.Présentation du cadre logique du Plan Stratégique de la FENADEB 2017-2021, par le Consultant Eugène SINZUMUSI Le consultant a introduit que le plan stratégique de la FENADEB couvre 8 thématiques à savoir : les enfants sans soins appropriés, les châtiments corporels, les enfants non enregistrés à l’état civil, les enfants en conflit avec la loi, la négligence envers les enfants, la lutte contre la traite des enfants, les enfants en situation d’urgence et le travail des enfants. Après avoir énoncé l’objectif général de ce plan stratégique qui est « Les vies de 6 240 000 d’enfants seront améliorées en 2021 grâce aux mesures de protection de l’enfant préventives et correctives », Il a parlé de six axes stratégiques qui sont: le Plaidoyer pour un Cadre politique et légal favorable à la protection de l’enfant, la Coordination des associations membres et plaidoyer pour le changement de comportement, le Renforcement des capacités des OSC membres et des enfants, la Protection et promotion des droits de l’enfant (dans lequel rentrent les 8 thématiques couvertes par le plan stratégique), la Gestion administrative et de la base des données, le suivi-évaluation. A chaque axe stratégique, il a précisé les objectifs généraux et les objectifs spécifiques, les indicateurs objectivement vérifiables et les résultats attendus. 3. Présentation sur le CONTENU RESUME DE LA LOI N°1/02 du 27 janvier 2017 portant cadre organique des ASBL, Par le consultant, Directeur Général de la Coordination des ONG et la Promotion des Libertés Dans cette présentation, le consultant a, après avoir présenté cette loi et énoncé ses différentes dispositions à l’attention de tous les participants représentant les associations membres de la FENADEB, il les a instruits sur un bon nombre d’actions qu’on peut faire pour se conformer à la nouvelle loi qui organise les ASBL. Il a proposé la tenue d’une réunion en assemblée générale avec, selon l’état des lieux et si ça s’applique, les points à l’ordre du jour suivants : Changement de dénomination, Amendement des statuts et du règlement d’ordre intérieur, Restructuration des organes, Election de nouveaux organes, Décider le retrait de la qualité de membre d’un collectif, Décider l’ouverture de compte de l’ASBL à la BRB, Adopter le logo de l’ASBL (s’il n’en avait pas). Pour les collectifs comme la FENADEB, il a proposé de décider l’exclusion des ASBL membres n’ayant pas des objectifs de même domaine, ou des ASBL qui ne se sont pas encore conformées ou qui ne veulent pas se conformer à la loi. 4.Présentation de la liste des demandes d’adhésion par le Président de la FENADEB. Le président de la FENADEB a passé à la lecture de 26 nouvelles demandes d’adhésion qui ont été reçues favorablement par le conseil d’administration de la FENADEB et a demandé à l’assemblée générale de valider ces demandes, ou présenter l’objection, au cas échéant. L’assemblée a approuvé pleinement l’adhésion de ces associations à la FENADEB. Toutefois, 10 autres associations qui avaient demandé l’intégration à la FENADEB n’ont pas été reçues favorablement parce qu’elles ne remplissaient pas les critères d’adhésion. 5.Amendement de certains textes de gestion de la FENADEB. Le Président de la FENADEB a ensuite présenté la liste des textes de gestion de la FENADEB faisant objet d’amendement. Ces derniers sont entre autres : -          le 12ème et le 22ème article des statuts de la FENADEB, -          l’ouverture d’un compte à la BRB ayant pour signataires le Président, le Secrétaire Général, Directeur Exécutif, -          la création d’un 4ème organe de Direction Exécutive à la FENADEB chargé de la gestion du personnel de la FENADEB, -          Suspension temporaire des organisations qui n’ont plus la qualité de membre de la FENADEB. Ces dernières sont : la Fondation TPO, et la RENACODE. Selon la nouvelle loi, ces deux organisations, de par leur dénomination, ne peuvent pas être membres de la FENADEB. Il y a également eu la présentation des amendements du texte de délégation des pouvoirs ainsi que de la politique de gestion et prévention des conflits d’intérêt. Ici, le Président de la FENADEB a énoncé une série de mesures prises pour prévenir et gérer les conflits d’intérêt. S’en est suivi les questions en rapport avec toutes les présentations précédentes. Les présentateurs se sont mis en panel pour répondre chacun aux questions qui lui sont adressées.  Après que toutes les questions aient reçu des réponses y relatives, le président de la FENADEB a demandé à l’assemblée générale de valider les outils présentés au cours de cette séance moyennant les observations émises par les participants. Les participants les ont validés unanimement par acclamation. Il a également demandé à l’assemblée générale leur décision sur les 7 associations qui ne sont pas joignables et qui n’ont plus d’adresse physique connue, s’il faut les radier de la liste des associations membres de la FENADEB ou les suspendre jusqu’à la prochaine assemblée. Deux participants ont intervenu, tous convergeant sur le fait qu’il faut chercher une autre technique de communication pour tenter de les joindre et les donner une dernière chance et qu’au cas échéant on pourra les radier à la prochaine assemblée générale. Ce qui a été déclaré acté par le président de la FENADEB. Les organisations membres représentées dans cette assemblée se sont engagées de se conformer à la nouvelle loi dans un délai d’un mois. Elles ont promis de tenir une assemblée générale et déposer une prise d’acte avant la fin du mois d’Août. Les activités de l’assemblée générale ordinaire ont été clôturées à 15h00 par un mot du président de la FENADEB qui a remercié tous les participants pour leur présence, patience, et ferme engagement.