Ils n’espéraient pas retourner au pays

Ce vendredi le 14 novembre 2021, à 9h, deux jeunes garçons l’un de 16 ans, l’autre de 14 ans, victimes de traite sont rentrés au Burundi, après une année de maltraitance à Arusha en Tanzanie.

L’équipe de la Fédération Nationale des Associations engagées dans le Domaine de l’enfance au Burundi, FENADEB en sigle s’est rendue à Muyinga, à la frontière de Kobero pour accueillir, écouter et faire la réintégration de ces enfants. Ils ont été accompagnés  par la délégation du ministère tanzanien ayant les affaires étrangères dans ses attributions, l’équipe du bureau de liaison de l’ambassade à Arusha qui ont assurés leur rapatriement et la responsable du centre d’accueil AMANI CENTER auquel ces enfants ont été hébergés avant d’être rapatriés.

Ces enfants de 14 ans et 16 ans  ont été recrutés et transportés à l’insu de leurs parents à Arusha. Le recruteur leur avait promis un travail champêtre bien rémunérés, arrivés là-bas, leur employeur les faisait travailler pendant de longues heures et sans rémunération pendant 4 mois, il leur donnait à manger une seule fois par jour. Quand ils en pouvaient plus ils ont fui et ont commencé à errer dans les rues d’Arusha, ils allaient mourir de faim lorsqu’une personne les a retrouvé et les amenés au centre d’accueil AMANI CENTER.

La délégation qui les a amené a remercié la FENADEB qui est venu accueillir ces enfants et pour son travail noble de tous les jours de lutter pour la promotion et la protection des droits des enfants et spécialement dans sa lutte contre la traite.

La FENADEB a profité de cette occasion pour sensibiliser à la lutte contre la traite aux personnes qui étaient présents, elle les a inviter à dénoncer aux autorités toutes personnes qui recrutent ces enfants et à encourager les parents à envoyer leurs enfants à l’école au lieu de les exploiter économiquement, « la place de l’enfant est à l’école » a ajouté madame Linda NENEH, la chargée de lutte contre la traite à la FENADEB.

L’administrateur de la commune Giteranyi de la province Muyinga a promis de les aider à trouver des places pour retourner et continuer leurs études dès lundi le 15 novembre 2021 et la FENADEB leur ont donné le matériel scolaire nécessaire et les uniformes.

Les enfants étaient très heureux de rentrer au pays, ils disaient avoir perdu tout espoir de revoir un jour leurs familles et ont remercié toute personne qui s’est battu bec et ongle pour qu’ils reviennent sains et saufs.



Leave a Reply